À l’approche de l’hiver, il est important de préparer votre organisme contre les refroidissements. Outre le coup de froid, vous risquez d’être la proie de virus et infections qui adorent les saisons froides. Par ailleurs, lorsque votre organisme lutte contre le froid, il a besoin de plus d’énergie qu’au cours des saisons chaudes. Voici nos conseils pour affûter vos défenses et vous permettre de passer au travers des rigueurs hivernales sans dommages.

L’alimentation

Commençons par l’alimentation. Pour couper court à l’idée reçue, les saisons froides ne sont pas un prétexte pour vous précipiter sur la nourriture chargée en calories. Pour éviter les refroidissements, il est évident que le corps doit aller puiser de l’énergie dans l’alimentation, mais elle doit rester saine et équilibrée, car ce ne sont pas les graisses et les sucres à outrance qui vont vous aider. Vous devez miser sur la qualité de la valeur nutritive, plutôt que sur la quantité des calories !

Vous devez aussi tenir compte de votre activité physique. Si vous profitez du froid pour enchaîner tartiflettes et raclettes, vous pourrez facilement les éliminer au cours d’un séjour à la montagne, alors que vous skiez toute la journée. Si vous passez votre temps au bureau, assis devant un ordinateur, avant de rentrer au chaud à la maison en voiture, tout ce fromage va se stocker et vous le regretterez lorsqu’il sera temps d’enfiler votre maillot de bain avec le retour de la chaleur.

Privilégiez les fruits et légumes gorgés de nutriments et profitez des saisons froides pour manger de la soupe. Voici les aliments les plus conseillés pour préparer votre organisme contre les virus et infections : œufs, foie de veau, porc ou bœuf, saumon, thon, maquereau, oranges, kiwis, pamplemousses, bananes, abricots, raisins secs, noix, céréales, soja, levure de bière, champignons, oignons, gingembre frais, etc.

Pensez aux infusions, tisanes et thés

En plus d’une alimentation appropriée, pensez à toutes les boissons à base de plantes dont vous pouvez ainsi bénéficier des vertus. Thés verts ou noirs, infusions, décoctions ou tisanes vous hydratent, ce qui est indispensable pour le bon fonctionnement de l’organisme, mais vous apportent également les bienfaits des plantes, en faisant le plein d’anti-oxydants et en profitant des spécificités de chacune.

Faites de l’exercice physique

Nous n’hibernons pas, ce qui nous évite de stocker du gras pour passer l’hiver. L’activité physique consolide vos muscles et votre corps dans son ensemble. Par ailleurs, lorsque vous bougez, vous stimulez votre système lymphatique qui est primordial pour les défenses immunitaires. Contrairement au circuit sanguin qui profite du cœur qui agit comme une pompe, la lymphe est véhiculée par l’activité musculaire.

L’activité physique intervient aussi favorablement sur notre organisme en améliorant nos fonctions cardiovasculaires.

Il n’est pas question d’aller courir un marathon tous les matins, mais d’entretenir votre forme. Si vous ne pratiquez pas un sport régulièrement, faites quelques abdos chez vous et un peu de gym au sol. L’équipement le plus économique est la corde à sauter. Loin de n’être qu’un jouet pour les enfants, rappelez-vous qu’elle fait partie intégrante de l’entraînement des boxeurs. Quelques minutes de corde à sauter par jour suffisent à entretenir votre forme.

D’autre part, profitez du moindre rayon de soleil pour aller marcher ou prendre votre vélo pour vous promener.

Prenez l’air frais et la lumière

Durant les saisons froides, les jours raccourcissent et vous êtes moins tenté d’aller dehors. Cependant, votre organisme a besoin de la lumière du soleil, et notamment pour fabriquer sa vitamine D. La lumière du jour exerce aussi une influence bénéfique sur le moral. Ce n’est pas un hasard si le taux de suicide en hiver augmente dans les pays nordiques qui connaissent des mois sans voir la lumière du soleil.

S’il fait beau, profitez-en pour aller faire un tour et respirer le grand air. C’est d’autant plus conseillé qu’il ne faut surtout pas rester confiné dans un espace clos. Enfilez des habits bien chauds et allez marcher.

Si le temps exécrable vous oblige à rester cloîtré chez vous, vous ne devez cependant jamais oublier d’aérer votre habitation. Lorsque l’air reste confiné, il devient un incubateur à microbes. Ouvrez tout grand quelques fenêtres pour créer un courant d’air qui va épurer votre atmosphère.

Enfin, évitez de surchauffer votre maison. Une température trop élevée nuit au bon fonctionnement de votre système respiratoire ; le chauffage pèse aussi sur la circulation des fluides dans votre corps et vous risquez de gonfler ; vous creusez le fossé avec un écart thermique plus important entre l’intérieur et l’extérieur qui vous expose davantage aux conséquences délétères des refroidissements, dès que vous sortez ; cerise sur le gâteau, en baissant le chauffage vous réalisez de conséquentes économies.

Dormez bien

Votre corps a besoin du sommeil pour se régénérer. S’il est en manque, vous créez un état de fatigue chronique et votre organisme se trouve affaibli face aux virus et infections.

Profitez des saisons froides, alors que la nuit tombe vite, pour vous coucher plus tôt. N’utilisez jamais aucun écran dans la chambre, car leur lumière envoie au cerveau des signaux qui l’empêchent de délivrer la mélatonine, l’hormone du sommeil. Prenez plutôt un livre et laissez-le vous bercer.

Pensez à l’hygiène

Les bactéries, microbes, virus et autres vecteurs d’infections raffolent des saisons froides et aiment se transmettre d’une personne à l’autre. Vous devez vous protéger, en même temps que vous protégez les autres, en vous lavant régulièrement les mains qui sont les vecteurs privilégiés des agresseurs de l’hiver.

Si vous partagez votre maison, tout comme au bureau, les parties communes doivent être régulièrement nettoyées : sanitaires, postes de téléphone, poignées de portes, etc.

Pensez aux huiles essentielles

Les huiles essentielles sont fabriquées à partir d’une partie déterminée de chaque plante (racine, feuille, fleur, etc.) qui est distillée puis recueillie. Il faut une très grande quantité de plantes pour n’en extraire qu’une faible quantité d’huile essentielle. Le résultat est un liquide extrêmement concentré dont les vertus sont puissantes.

La diffusion des huiles essentielles dans l’atmosphère permet de purifier l’air, en même temps que de vous faire inhaler des particules infiniment petites et d’une pureté incomparable. Une fois nichées au plus profond de votre organisme, elles l’influencent et l’aide à se protéger des refroidissements, virus et infections.

Eucalyptus, lavande, lavandin, thym, menthe poivrée, il existe de très nombreuses huiles essentielles qui vont embaumer votre maison, tout en fortifiant vos défenses immunitaires.

Les huiles essentielles peuvent aussi être utilisées en massage, dans votre bain ou peuvent être ingérées, en étant mélangées à une huile végétale. Elles ont dans ce cas une action curative, tandis que la diffusion dans l’air poursuit un objectif préventif, avec le renforcement de l’organisme.

Pensez aux compléments alimentaires

Pour vous préparer contre les refroidissements des saisons froides, vous pouvez effectuer des cures de compléments alimentaires. La vitamine C est conseillée, car elle réduit les risques d’être touché par des infections comme le rhume par exemple. Privilégiez une vitamine C naturelle (comme l’Acérola) plutôt que de la vitamine C synthétique car elle sera bien mieux absorbée par votre organisme, et donc plus efficace.

Profitez-en aussi pour prendre des compléments à base de vitamines A, B et E, ainsi que du zinc et du fer pour fortifier votre organisme.

Vous pouvez également vous tourner vers les probiotiques qui rééquilibrent votre flore intestinale. En cas d’infection des voies respiratoires, vous lutterez plus facilement et vous vous remettrez aussi plus vite sur pied.

Si vous manquez de tonus, utilisez le ginseng et le gingembre qui vont vous booster.